Mon chat n’est pas propre ?

C’est la première cause de consultation pour un chat auprès d’un comportementaliste.

Tout d’abord précisons que ce terme n’est pas vraiment approprié, ce que nous considérons, en tant qu’humain, comme un comportement « malpropre » est un comportement instinctif chez le chat. Le chat utilise le marquage urinaire comme moyen de communication.

Lorsque le chat se met à uriner en dehors de sa litière, c’est donc bien une façon pour lui de communiquer, quelque chose dans son environnement le pousse à agir de la sorte. Cela lui permet de se libérer de son stress, par ce marquage il réaffirme son territoire, il créé un « cocon olfactif » qui le rassure. Le rôle du comportementalisme est de définir les causes de ce comportement afin de pouvoir y remédier.

De nombreux facteurs peuvent provoquer ce comportement : arrivée d’un nouveau venu au foyer, présence d’autres chats ou d’autres animaux, stress lié à la solitude ou à un problème relationnel avec le maitre, frustration, traumatisme, lieu de marquage (litière) inapproprié…

Selon le caractère et le vécu du chat, le seuil de tolérance au stress est très variable. Ainsi, un chaton mal sevré, mal sociabilisé, sera beaucoup plus sensible aux changements et aura plus de risque de déclencher un comportement gênant.

L’accumulation de plusieurs facteurs de stress peut également provoquer le marquage : le chat réussit à s’adapter à un certain nombre de situations stressantes jusqu’au jour où l’effet d’accumulation provoque un « trop plein ». Avec l’âge, le chat devient également moins tolérant, et certains comportements peuvent apparaître chez des chats qui n’ont jamais posé de problèmes auparavant.

Face à cette situation, le maitre est désarmé et il est compréhensible qu’il soit souvent tenté de réagir par des punitions : cris, isolement, « nez dedans », tapes… il faut savoir que ces réactions ne peuvent pas être comprises par le chat puisqu’il réagit par instinct et n’a pas la notion de ce qui est « mal », bien au contraire les réactions punitives vont renforcer le stress du chat et intensifier le comportement.

Il est donc nécessaire d’analyser dans son ensemble l’environnement du chat pour apporter les solutions adéquates et faire disparaître ce comportement gênant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *